Vallée de l'Arve : les maisons de l'emploi sont en danger

Publié par Aurélie Crouvisier -

L’État français prévoit de nouvelles coupes budgétaires et celles-ci pourraient affecter les maisons de l'emploi.


Dans son projet de loi de finances, le gouvernement envisage de réduire de moitié les aides qu’il verse aux maisons de l'emploi, ces structures qui agissent en complément de Pôle emploi.


Pour les quatre entités de la Vallée de l’Arve - Sallanches, Bonneville, Chamonix et Verchaix - cela représenterait un manque à gagner de 50 000 euros dès l’année prochaine et 100 000 euros pour 2019.


Si cette mesure était adoptée, les conséquences seraient dramatiques, selon Alain Solliet, le président de la maison de l’emploi de l’arrondissement de Bonneville.


mp3

Pour justifier cette décision, le gouvernement explique que ces maisons de l’emploi font doublon avec Pôle emploi.


Faux, répond Alain Solliet. Pour lui, les deux sont complémentaires.


mp3

Tous les ans, les quatre maisons de l’emploi de la Vallée de l’Arve accueillent 15 000 personnes.


Si ces nouvelles coupes budgétaires étaient validées, les maisons de l’emploi de la Vallée de l’Arve devraient réduire leur voilure en supprimant des postes voire en fermant des antennes.

Vous en voulez encore ?

>> Tous les articles