Pratique du ski nordique - Différence entre ski classique et skating

Publié par La Rédaction Montblanclive - -

Cette année, vous êtes décidé à essayer le ski nordique. Vous ne connaissez pas la différence entre skating et ski alternatif. Vous désirez en savoir plus et savoir comment choisir le matériel. Cet article est pour vous.

Ski de fond classique ou alternatif

Historiquement, le ski de fond classique ou alternatif est la première façon de faire du ski nordique. Guidés par deux rails dans la neige, on pousse un pied après l’autre. On peut être soit orienté balade dans la nature loin des pistes alpines, ou bien préférer le mode intensif pour se muscler et travailler le cardio. Dans les deux cas, il s’agit du même type de skis nordiques. Alors, comment choisir ses skis de fond classiques ?

Selon votre niveau de pratique, vous ne choisirez pas les mêmes skis.
Vous débutez ou votre pratique est occasionnelle ? Préférez une bonne stabilité et une bonne accroche.
Vous faites du ski de fond régulièrement en amateur, recherchez la maniabilité et un bon ratio accroche/glisse.
Enfin, si vous êtes un expert et que vous pratiquez le ski de fond de manière intensive, vous choisirez des skis dynamiques, légers avec une excellente accroche.
A savoir que plus un ski nordique est grand, plus il glisse ; plus il est court, plus il est maniable mais perd en glisse.

Les skis de fond classiques/alternatifs possèdent un système anti-recul sur leur semelle. Etant donné que vos jambes se meuvent parallèlement, vous voulez éviter de reculer après chaque avancée dans la neige, d’autant plus en montée. Il existe trois types de systèmes anti-recul :
  • Les écailles freinent efficacement la glisse. Avec elles, pas besoin de fartage. Elles sont très bien pour appréhender les montées, surtout quand on est débutant, ou quand on recherche du confort avant tout. 
  • Les systèmes à peaux remplacent peu à peu les systèmes à écailles. Sensiblement, elles ont les mêmes qualité anti-glisse. Gros avantage, les peaux rendent la glisse plus silencieuse. Plus coûteuses et plus récentes, elles ne sont pas encore accessibles à tous mais devraient se diffuser rapidement sur les nouvelles gammes de ski.
  • Les skis à fartages accrochent, quelle que soit la qualité de la neige. Néanmoins, ils nécessitent une expertise dans le fart, dans la spécificité de la neige que vous allez skier afin d’obtenir une glisse optimale. Le fartage est essentiellement utilisé en compétition, en club. Préférez les skis à peaux si vous n’êtes pas dans ce cas.

Ski de fond skating

Cette manière moderne de skier procure plus de sensations, car elle est plus technique. Le skating, c’est cette façon de skier en patinant, comme si on faisait du patin à glace. Les skis sont alors plus courts que les classiques (ceci tend à changer), les bâtons sont plus grands. Contrairement aux skis classiques, les skis skating sont totalement lisses. Ils sont à farter régulièrement, car il ne possèdent pas de zone de retenue. Vous pourrez choisir vos skis de fond skating en fonction de votre niveau et de votre condition physique.

  • Si vous pratiquez le skating en loisir ou êtes débutant : pour vous sentir à l’aise dans cette discipline un peu physique, il vous faudra des skis maniables, qui glissent bien. Vous leur trouverez des limites sur les neiges compactes, où ils glissent moins bien. Cela reste donc un achat provisoire si vous comptez progresser, mais qui est suffisant pour vos débuts. 
  • Si vous êtes plus sportif et confirmé : vous voudrez travailler votre progression technique. Les skis skating de ce niveau de pratique vous aideront à cela, et vous verrez qu’ils sont adaptés à tout type de neige : compacte, fraîche, etc. 
  • Si vous allez encore plus haut dans votre progression et souhaitez aller titiller les experts : lancez-vous avec les skis pour professionnels ! Légers, à la fois plus rigides et plus fins, ils donnent plus de relance pour vous permettre d’aller plus vite et plus fort. 

Choisir ses skis de fond : quelle que soit votre pratique du ski nordique, pour choisir la taille de vos skis vous devrez vous reporter au tableau de correspondance des fabricants, qui dépend de votre poids (et non de votre taille comme on pourrait le penser). Renseignez-vous auprès des vendeurs de skis pour obtenir des conseils avisés. Ils connaissent la spécificité de chaque ski, sa réaction en fonction des physiques auxquels les skis sont associés.
 

Vous en voulez encore ?

>> Tous les articles