Vallée de l'Arve : la procédure de sauvegarde pour le groupe Maike Automotive suit son cours


Le tribunal de Grenoble se penchait hier sur l’avenir du groupe Maike Automotive.

La procédure de sauvegarde qui a débuté cet été suit son cours. Le groupe industriel basé à Bonneville prévoit l’entrée au capital d’un grand industriel. Pour l’instant, environ quinze sociétés ont manifesté leur intérêt. Elles ont jusqu’au 20 novembre pour se faire connaître. La prochaine audience étant fixée le 5 décembre.

Spécialisé dans la conception de sous-ensembles complexes pour l'automobile, le groupe Maike Automotive emploie 1400 personnes dans la Vallée de l’Arve.

 

X