Sallanches : le projet de Maison d'Assistantes Maternelles patine


Sallanches aura-t-elle un jour sa Maison d'assistantes maternelles ?

Alors que les locaux sont prêts à accueillir les enfants, l'agrément de la Protection Maternelle et Infantile (PMI) leur a été refusé. Le principal problème vient de la présence d'une cuve de gasoil à moins de 10 mètres des locaux. "Nous respectons la réglementation" leur répondent les créatrices de la MAM.

Agnès Lacassie-Dechosal est pédiatre, également responsable du pôle PMI en Haute-Savoie. Elle se défend de vouloir couler le dossier : seul l'intérêt des enfants prime.

Alors que le dossier aurait dû être bouclé en fin d'année dernière, la PMI, la Protection maternelle et infantile, leur a donc refusé l'agrément à plusieurs reprises. De quoi décourager les 3 assistantes maternelles à l'origine du projet, qui se sont pourtant assuré de respecter toutes les réglementations en vigueur. Carine Dickson est l'une d'elles.

Face au refus de la PMI de leur octroyer l'agrément, Carine Dickson est les deux autres assistantes maternelles se sont tournées vers le département, qui devrait leur accorder l'autorisation très prochainement.

La présence de cette cuve pose un autre problème, comme l'explique Agnès Lacassie-Dechosal.

Malgré ce problème, la MAM de Sallanches devrait pouvoir bientôt ouvrir. Les porteuses du projet ont en effet sollicité l'aide du département, qui devrait bientôt leur octroyer l'agrément.

X