Sallanches : après une semaine de soins intensifs, l'alpiniste Elisabeth Revol revient sur son sauvetage


Cela fait une semaine qu'elle est traitée intensivement à l'hôpital de Sallanches pour des engelures aux doigts et aux pieds.

Hier, l'alpiniste Elisabeth Revol, secourue de justesse dans l'Himalaya le mois dernier, est revenue sur l'opération de sauvetage à qui elle doit la vie. Cette opération a été rendue possible grâce aux 100 000 euros récoltés en quelques heures à peine après un appel aux dons sur internet.

Une générosité qui touche Elisabeth Revol. 

Ces 100 000 euros ont permis de payer les hélicoptères qui sont partis récupérer l'alpiniste, à plus de 6 000 mètres d'altitude.

Le surplus d'argent sera reversé aux enfants de Tomek Mackiewicz, le compagnon de cordée polonais d'Elisabeth Revol, qui, lui, n'a pas eu la chance d'être sauvé.

Aujourd'hui, la Française reste très affectée par ce décès. 

D'autant que, selon Elisabeth Revol, l'alpiniste polonais aurait pu être sauvé, si seulement les secours pakistanais étaient mieux organisés.

Malgré cette expédition qui a failli lui coûter la vie, Elisabeth Revol n'envisage pas d'arrêter l'alpinisme. 

Mais avant de pouvoir repartir à l'assaut des plus hauts sommets, l'heure est au repos pour la Française.

Hier, elle a pu sortir de l'hôpital de Sallanches, mais ses soins devraient encore durer plusieurs mois. On ne sait pas encore si des amputations seront nécessaires. 

X