Pays de Savoie : après un week-end meurtrier, le risque d'avalanches reste élevé


Les appels à la prudence restent de mise si vous vous aventurez en hors-piste aujourd'hui : le risque d'avalanche est de 3 sur 5 au-dessus de 2 000 mètres, de 2 sur 5 en-dessous dans les deux Savoies. 

Hier encore, deux coulées se sont produites en Haute-Savoie : l'une au Reposoir, l'autre à La Sambuy. A chaque fois, les personnes qui se trouvaient sur leur trajectoire ont pu se dégager toutes seules. L'une d'elles a été légèrement blessée. 

Un week-end très meutrier

Si ces deux avalanches ont eu une issue heureuse, ce n'est malheureusement pas le cas de celles qui se sont déclenchées ce week-end : cinq personnes ont été tuées dans les Alpes.

Ce matin, trois personnes sont toujours portées disparues à Samoëns et à Arêches-Beaufort. 

Cet épisode avalancheux intense est causé par une combinaison assez rare de facteurs.

Les explications d'Océane Vibert, la présidente de la Chamoniarde, la Société de prévention et de secours en montagne. 

Ce triste bilan intervient alors que le risque d'avalanche n'était que de 3 sur 5, bien loin du 5 sur 5 de début janvier, une période pourtant moins meurtrière. 

Pourquoi la montagne a-t-elle plus tuée ce week-end ?

Ecoutez la réponse d'Océane Vibert.

Depuis le début de la saison, 23 personnes sont mortes dans les montagnes françaises. C'est déjà plus que l'année dernière, au cours de laquelle 22 personnes avaient perdu la vie. 

Face à ce triste constat, les autorités ne peuvent que répéter les appels à la prudence et à la raison.

A l'image d'Océane Vibert.

Attention donc si vous avez prévu de vous aventurer en hors-piste aujourd'hui : renseignez-vous auprès d'un guide de haute montagne pour connaître les conditions en altitude, et équipez-vous d'un DVA (Détecteur de victime d'avalanche). 

X