Journée Internationale des Droits des Femmes : rencontre avec Marion Poitevin


Aujourd'hui, 8 Mars, la journée internationale des droits des femmes.

Une journée pour rappeler que les inégalités existent toujours en 2018 entre les femmes et les hommes. Au niveau des salaires, bien sûr, mais aussi au niveau de l’accès à certaines professions. C’est par exemple le cas dans les métiers de la montagne, où les femmes sont encore sous-représentées. Marion Poitevoin est une exception qui déroge à la règle. Après avoir été alpiniste de haute montagne, elle est devenue en 2008 la première femme à intégrer l’unité des CRS de montagne.

Outre être CRS de haute montagne, Marion Poitevin est également guide de haute montagne, une profession qui ne compte qu’une vingtaine de femmes dans ses rangs.

Marion Poitevin, qui cumule les casquettes, puisqu’elle est également instructrice à l’école militaire de haute montagne de Chamonix.

Nous sommes le 8 mars, journée internationale des droits des femmes. Une journée qu’il est encore nécessaire de célébrer aujourd’hui, puisque rien qu’au niveau des salaires, les femmes sont toujours parfois payées jusqu’à 30% de moins que les hommes. Mais cette journée permet aussi de mettre en avant des modèles à suivre, comme Marion Poitevin. Cette guide de haute montagne est devenue en 2008 la première femme CRS de haute montagne. Et pour atteindre ce niveau-là, elle-même eu comme mentor une femme, on l’écoute.

Aujourd’hui, c’est au tour de Marion Poitevin d’inspirer ses collègues féminines. La jeune femme aide notamment les femmes à devenir guide de haute montagne.
X