Haute-Savoie : lancement de la concertation sur la Police de sécurité du quotidien


Pierre Lambert, le préfet de Haute-Savoie est venu à la rencontre des forces de l'ordre mercredi à la brigade de gendarmerie de Bonneville. Cette réunion s'est tenue dans le cadre du début de la concertation sur la Police de sécurité.

Comment réconcilier la police et les citoyens ? C’est à cette question que le préfet de Haute-Savoie et les gendarmes de la vallée de l’Arve ont tenté de répondre mercredi à l'occasion d'une réunion à Bonneville. Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre des consultations lancées depuis le 28 octobre auprès des forces de l’ordre. 20 ans après la police de proximité, le gouvernement Macron veut en effet expérimenter la police de sécurité du quotidien. Une police plus proche des citoyens et plus efficace.

Dans la vallée de l’Arve, plusieurs zones pourraient être concernées, comme le détaille Pierre Lambert, le préfet de Haute-Savoie.

Cette consultation est l'occasion pour les forces de l'ordre de faire entendre leur voix, comme nous l'explique le colonel Frédéric Labrunye, commandant du groupement de gendarmerie de Haute-Savoie.

Pour l’heure, le projet n’est encore qu’en phase de consultation. Les premières unités de police de proximité ne devraient arriver qu’en janvier 2018. Le gouvernement Macron a par ailleurs promis de recruter 10 000 gendarmes et policiers supplémentaires d’ici 2022.

 

X